All posts by GwadaMLCE

Compte rendu réunion de juin 2020 avec le collectif « Bèf Gwadloup »

By | Gwada MLCE | No Comments

Réunion de Gwada MLCE
de Juin/2020 (Sainte-Anne)

Présent-e-s : Nicolas ( Président ),  Elodie (Trésorière), Suzanne ( Vice-présidente) « collectif bèf gwadloop » : Valentin, Frédérik, Océane, nouveaux venus : Stéphane et Nicolas

Intro
Réunion initiée par Gwada MLCE et Bèf gwadloop, pour discuter des avancements de chacun et intégrer des nouveaux adhérents de l’association.

Six mois après notre première rencontre avec le collectif Béf gwadloup cette réunion visait à échanger sur l’évolution des entités et des stratégies de développement de chacun. Cette réunion nous a permis de mettre en perspective les stratégies de développement de l’association et du collectif.

Un moment de tour de table à permis à chacun d’exprimer son ressenti sur la période de Covid et confinement et nous rappeler la nécessité de disposer d’un outil de résilience comme la monnaie locale. Nous avons partagé les différentes expériences de chacun et discuter de l’avancement des projets.

Depuis le mois de janvier, Le collectif bèf Gwadloup travaille toujours sur sa charte de valeurs et quelques personnes sont venus se joindre au mouvement. ils ont pour intention de créer des manifestations de sensibilisation sur la monnaie locale à la rentrée de septembre 2020. Le travail de la rédaction de la charte du collectif a été mis en standby pendant le covid et ils ont effectué 3, 4 livraisons de repas pendant le confinement à des personnes en difficultés. Du côté de l’association Gwada MLCE nous avons présenté nos actions passées et avons présenté nos actions futures. Le gros du travail à venir est pour nous de faire financer une étude de faisabilité par l’ADEME et les collectivités comme la Région Guadeloupe, le Conseil Départemental et la Banque des Territoires.

La réalisation pendant le covid d’un live de 5h de conférence en partenariat avec « Et Demain la Guadeloupe ? »  mettant en valeur de nombreuses associations à permis de mettre en lumière l’intérêt d’un bailleur comme l’ADEME au soutien du développement de la monnaie locale sur le territoire de la Guadeloupe.

Après un entretien plus approfondi avec le directeur de l’ADEME, l’association Gwada MLCE a décidé de se rapprocher d’un cabinet spécialisé dans l’accompagnement de mise en place de monnaie locale.

 

Nous avons lors de cette soirée avec le collectif « bèf guadeloup » évoqué notre vision quand à la professionnalisation de l’équipe nécessaire à la réalisation d’une étude de faisabilité de qualité.

Les points de différence entre le collectif et notre association étaient sur le fait que nous souhaitions solliciter des institutions pour nous apporter des fonds pour structurer une étude de faisabilité qui nous ouvrirait des portes dans le monde politico-économique, alors que le collectif souhaitait avant tout que le projet se structure sans les institutions.

Après avoir partager nos feuilles de route, nous avons décidé de nous retrouver en septembre pour se revoir et discuter des expériences de chacun.

Nous avons déja beaucoup avancé à l’association et le temps est venu pour nous de voir plus grand et d’impliquer des têtes de réseaux dans ce projet, en effet il nous semble indispensable d’associer à la co-création de ce projet de monnaie locale les institutions, les collectivités, les entreprises, les associations et les citoyens.

Le collectif quand a lui cherche encore ses valeurs, ses modes opératoires et a rassembler plus de citoyens pour poser ses bases.

Nicolas fait tout de même remarquer au collectif que notre association partage l’ensemble des publications Facebook du Collectif, mais que de leur côté ce n’est pas le cas. C’est dommage car nous pensons que nous travaillons dans un même but, même si nos stratégies et niveaux d’avancement sont différents.

 

 

Compte rendu réunion de janvier 2020 avec Bèf Gwadloup

By | Gwada MLCE | No Comments

Réunion de Gwada MLCE
de janvier/2020 (Gosier)

Présent-e-s : Nicolas ( Président ),  Marie-claude (Secrétaire), « collectif bèf gwadloop » : Valentin, Frédérik

Intro
Réunion initiée par Bèf gwadloop, pour rencontrer des personnes motivées par la mise en place d’une monnaie locale.

Valentin et Frédérik se sont rencontrés récemment et partagent l’envie commune de participer à la mise en place d’une monnaie locale sur la région Guadeloupe. C’est en suivant la page facebook de frédérik que Nicolas a vu passer cette information. L’événement n’a pas eu un grand succès puisque personne hormis Nicolas et Marie-claude ont répondu à l’appel du « Collectif ». L’endroit retenu la Casa Datcha n’était pas non plus très approprié aux échanges. Cependant nous avons été heureux de découvrir de nouvelles personnes motivés par la monnaie locale.

Valentin nous a présenté son parcours au sein de la Roue, la monnaie locale marseillaise et son envie de développer une monnaie locale en Guadeloupe. Frédérik nous a présenté son intérêt pour les monnaies locales depuis déja plusieurs années ce qui l’a poussé à mettre en place une page Facebook.

Nous avons donc partagé nos expériences et présenté l’association Gwada MLCE. Valentin et Frédérik ont parler de leur envie de porter de leur côté une réflexion en coconstruction avec les personnes qu’ils seraient amenées à rencontrer par la suite.

L’endroit n’étant ni le bon lieu pour parler tranquillement, nous avons proposer de nous revoir dans un espace plus approprié. Nicolas a présenté le Spot coworking de Jarry comme un espace de rencontre plus adapté et permettant de se réunir plus sereinement pour travailler. Valentin a proposer de créer un groupe Télégram pour poursuivre les échanges. L’objectif de la prochaine rencontre serait de comparer des chartes de valeurs afin de proposer des améliorations.

Au niveau de la rencontre nous n’avons pas senti le réel intérêt de Valentin et de Frédérik pour devenir adhérent de l’association. Ils souhaitent faire évoluer leur collectif et structurer une charte de valeur de leur côté; nous avons convenu de partager nos retour d’expérience et nos projets même si nous ne sommes pas au même niveau d’avancement. Nous comprenons que chacun puisse vouloir réinventer « la ROUE ». sic

Compte rendu réunion du 10 Juillet 2019

By | Gwada MLCE | No Comments

Réunion de Gwada MLCE
du 10/07/2019 (Sainte-Anne)

Présent-e-s : Nicolas ( Président ), Elodie (Trésorière),Frédéric, Sébastien, Marie, David, Ludivine, Pascal

Intro
Réunion initiée par Nicolas, pour présenter aux nouveaux adhérents les principes de la monnaie locale, les actions effectuées et les orientations souhaitées

Rencontre de cohésion d’équipe et de structuration des pôles de l’association, présentation des manifestations à venir.

# Ordre du jour
• Tour de table, météo personnelle
• Sujet principal :
◦ Présenter l’intérêt de la MLCE auprès des nouveaux
◦ Retour d’expérience des manifestations passées
▪ Inquiétudes sur l’ampleur de la tâche de sensibilisation
▪ Stratégie de mobilisation des bénévoles
▪ Préparation de demandes de subvention FDVA, Commune de Sainte-Anne

▪ Quelles sont les bonnes vidéos explicatives ? Les meilleurs supports pour présenter simplement aux nouveaux adhérents :

présentation de la chaine youtube avec les playlist des vidéos sélectionnés

▪ Un point sur l’évolution des monnaies locales dans la caraïbe, dans l’hexagone
point sur le Kwak et ses difficultés, présentation de la monnaie libre de Martinique Woozcoin, présentation de la monnaie libre La June, présentation du J.E.U. jardin d’échange universel., réflexion sur les interactions et bonnes idées applicables à la Gwada MLCE

▪ Point sur les actions passées, l’évolution des bénévoles, le préengagement de certaines professionnels et les attentes de ces derniers

▪Retour sur les questionnaire enquête initiés sur les gratiféria, analyse des attentes en termes monétaires des utilisateurs et des professionnels

Comment financer une étude de faisabilité ?
▪ Quels sont les bailleurs possible ? Combien peut-on espèrer ? Quel budget faut-il ? Qui pour nous accompagner ?

▪ Comment convaincre les collectivités, région, département, mairies et communautés d’agglomération ?

# Tour de table
David : rappel que lors des échanges pendant les gratiférias les gens sont sensibles et intéressés, leur plus grosse demande concernent la carte des commerces qui accepteraient la monnaie locale. Ils nous ont conseillés de mettre à jour un annuaire des entreprises qui accepteraient d’utiliser la monnaie locale pour avoir une vision plus clair des secteurs et du nombre de personnes motivés afin de représenter quelques choses de plus palpables.

Nicolas va s’occuper de créer l’annuaire et de mettre à jour les personnes ayant répondu aux questionnaires et intérréssées pour être des professionnelles acceptant la MLCE

Elodie : Rappel des ateliers FDVA qui n’ont pas aboutis l’année dernière et qu’il faudrait s’y prendre un peu plus tôt et concrétiser un dossier solide

Pascal à déja fait des demandes de subventions et propose d’apporter son aide

Ludivine rappelle que pour elle il faut arriver à trouver plus de bénévoles et propose d’initier une réflexion sur des manifestations de quartier sur Sainte-Anne.

Nicolas rappelle qu’il avait été suggérer de prendre des jeunes en service civique pour nous assister dans l’association.

Sebastien : nous présente l’outil Slack pour partager nos infos plutôt qu’utiliser les groupes Whatsapp

Marie nous parle de ses difficultés avec ses nouveaux outils et que Whatsapp lui correspond mieux

# Comment se faire aider  ?

1 – pourquoi la région n’a pas suivi le projet de monnaie locale

  • manque de connaissance de la portée de l’outil MLCE

-> continuer le travail de sensibilisation auprès du département ESS de la Région et de Mme JEAN-DENIS

2 – pourquoi Marie-Galante ne donne pas de nouvelles ?

  • il faut sensibiliser les politiques

# Autres infos :

Effectuer plus de réunions en Visio avec Zoom ou skype

Jour des réunions le Jeudi soir de 18h à 20 h

Elodie nous présente des outils de gouvernance, des MOOC sur la cocréation de projet et d’autres sources pour apprendre. Elle nous propose de partager plus d’activités extra associative comme des sorties plages le Week-end.

 

 

 

Régles de réunions de l’association

By | Associations | No Comments

Première partie : communication interne, entre nous, règles de communication bienveillante
– Quand une personne parle, on la laisse terminer son idée
– tout peut être dit
– Ne jamais ressortir frustré
– nous entendre sur des règles de communication bienveillante
– laisser les gens s’exprimer librement
– s’écouter
– mode de décision par consensus, et si pas possible : par consentement (avec débat et
amendement de la proposition), sinon vote à main levée au 2/3

Rencontre avec les mairies :

Exemple de questions à Mr Andres, adjoint au Maire d’Epinal
Les services de la Mairie qui reçoivent des paiements des usagers et pourraient – potentiellement – recevoir de la monnaie locale (il ne s’agit ni de propositions ni d’engagements):
– Transports urbains
– restauration scolaire (mais elle est fournie par un groupe, Elior)
– piscine et équipements (golf, spinaparc, patinoire…)
– la carte d’animation (stages pour enfants)
– BMI
– crêches
On attire cependant l’attention sur la nécessité de bien distinguer ce quidépend de la Mairie et ce qui dépend de la communauté
d’agglomération. On discute ensuite des moyens d’évaluer les services de la Mairie en vue
de l’agrément Brimbelle :
– Mr Andres pense qu’il est délicat de juger les services municipaux : Il souligne le risque de déborder sur le champ politique.
Il craint une dissuasion à s’engager pour la monnaie locale. Il faut donc être prudent et réfléchi sur cette question.
– De plus, il souligne l’inégalité des communes dans la qualité de leurs services, en fonction de leurs budgets inégaux, et de la difficulté de les juger toutes sur la même échelle.
– il précise aussi que la loi interdit, par exemple, de faire figurer des closes de préférence locale dans les appels d’offre, ce qui limite la
possibilité pour les communes de faire appel à des prestataires du territoire.
– On conclut que, puisque la vocation d’une collectivité est le service public, elle se place forcément, par son rôle, sa structure, dans le champ de valeurs des MLC, et que la solution serait peut-être – si l’on veut véritablement associer les institutions à notre projet – de donner l’agrément à toutes les collectivités territoriales désirant rejoindre le réseau, de manière automatique et définitive.
Pour rejoindre l’esprit de la charte, on suggère de plutôt sélectionner les services des collectivités répondant à ses objectifs (par exemple, les transports en commun, la culture…) et de limiter les usages de la monnaie locale à ces services qui, eux, répondent aux critères. Enfin, Mr Andres nous suggère un interlocuteur à ses yeux essentiel à notre démarche :
le SCOT, schéma de cohérence territoriale, un syndicat intercommunal ayant comme préoccupation la trame verte, la trame bleue, l’occupation des sols, l’urbanisme, la démographie, l’écologie et l’énergie.

 

La démarche partenaires
Suite à la conférence publique nous convenons qu’il est nécessaire d’engager vite le démarchage des partenaires. [Remarque ajoutée par Annick : le démarchage ne devrait-il pas commencer avant les conférences ? (ex : du commerçant très occupé lors de notre visite à qui nous offrons la possibilité de venir à la conférence en toute tranquillité, tout en ayant déjà parcouru les documents que nous lui aurons remis)…] 1° Prise de Rendez-Vous
Présentation de la MLCE, de la charte et remise d’un flyer de présentation intégrant les liens utiles vers des vidéos
2° Rendez-Vous
Lors du 2° contact l’objectif est de récupérer l’adhésion du partenaire à l’association de soutien de Gwada MLCE en échange, remise de l’autocollant « Je soutien le Gwada ».

 

 

Compte rendu réunion du 25 Août 2018

By | Gwada MLCE | No Comments

Réunion de Gwada MLCE
du 25/08/2018 (Sainte-Anne)

Présent-e-s : Nicolas ( Président ), Elodie (Trésorière), Marie-claude (Secrétaire), Stéphane (vice-trésorier), Germain, Frédéric, Sébastien, Julia, Haissam, Marie, Christian, Colette, Sandrine.

Intro
Réunion initiée par Élodie, pour mieux se connaître et définir des stratégies et moyen de communication autour de la mise en place de la monnaie locale Le Gwada

Partager des outils et valeurs : solidarité et collaboration

# Ordre du jour
• Tour de table
• Sujet principal :
◦ Argumenter l’intérêt de la MLCE auprès des commerçants
◦ Présentation de notre monnaie auprès des commerçants : retour d’expérience
▪ Inquiétudes des commerçants
▪ Points qui les intéressent
▪ Phrases d’introduction qui marchent

▪ Quelles sont les bonnes pratiques ? Comment les partager ?
▪ Comment aider Gwada MLCE à prendre de l’ampleur ? Quels sont les moyens nécessaires
(personnes, temps, argent, …) Quelles formations doit-on suivre ?
▪ Comment numériser le Gwada ?
▪ Comment financer le projet de mise en place de la MLCE
▪ Que feront les commerçants des Gwadas qu’il reçevra ?

▪ Comment convaincre les collectivités, région, département, mairies et communautés d’agglomération ?

# Tour de table
Christian : rappel du village de l’ESS à la région au mois d’octobre – village ESS au MACTe

Stéphane : regarder Lemon Way ou monkey money pour la dématérialisation de la MLCE, Cyclos gère déjà plusieurs milliers de monnaies dans le monde,

Nicolas : propose de commencer sur le territoire de la CARL pour recruter des prestataires, projection du film enquête de sens au MACTe le jeudi 30 Août, importance d’y être avec des supports de communicaiton

Elodie : Rappel des ateliers FDVA avec le DLA, mardi et mercredi pour finalisation des demandes de subventions.

Julia : besoin de pitch calé pour convaincre les commerçants de l’utilité de la MLCE, rapprochement avec Gratiferia et Gwada partage.

Frédéric : rappel des formations MOOC disponible sur le site web pour ceux inscrit en tant que membre de l’équipe.

Sandrine : intérêt dans le recrutement de service civique pour la rentrée et de se rapprocher de l’UAG pour trouver des étudiants pouvant faire un mémoire sur la mise en place de la MLCE

Sebastien : besoin d’outil de communication pour tout le monde pour se réunir plus souvent en visioconférence, utilisation du logiciel Zoom et de framasoft pour le réseau social.

Colette : monnaie locale moyen pour se rencontrer, justement réunir, mixité sociale

# Comment s’adresser aux entreprises ?

1 – On est une association qui veut relier les commerces de proximités

  • augmentation du CA : nouvelle clientèle différente et régulière captive (5% d’augmentation)
  • réduction des coûts : pub, coût d’acquisition d’un client, 3% moins que les tickets resto
  • faire signer un « pré-engagement » : si cela se met en place, on est prêt à accepter cette MLCE
    créer une normalité et un engagement pour montrer aux autres qu’il y en a beaucoup
  • Repasser pour donner un auto-collant bientôt ici Le Gwada

arguments : pub pour eux (site, brochure, mise en avant régulière), label (réseau)

-> gros intérêt pour l’organisation d’événement

Préocupations par rapport à la monnaie :

  • il faut se déplacer pour convertir mes MLCs en euro : pas le temps

Création de contenus pour les réseaux sociaux :

  • filmer la rencontre

# Autres infos :

Effectuer des réunions deux fois par mois en présentielle et deux fois par mois en visioconférence.

Jour des réunions le Jeudi soir de 18h à 20 h

Appel aux volontaires, le rôle des membres du bureau est de :

  • porter les valeurs et les couleurs du Gwada
  • Participer aux réunions de bureau un soir par mois
  • Participer à la mise en oeuvre des décisions de l’AG
  • Participer à la gestion de l’association
  • Participer à des événements
  • Organiser la formation des bénévoles

Les activités des bénévoles, inscription sur les tableaux :

  • Préparer les tracts, les distribuer
  • Tenir les comptoirs d’échange
  • Faire de la pédagogie
  • Animer ou créer un jeu
  • Écrire des articles
  • Réaliser des reportages, des vidéos pédagogiques
  • Démarcher des commerçants, des artisans…
  • Aider à la gestion
  • Etudier, planifier et mettre en oeuvre des actions

 

 

 

 

Subvention à la mairie

By | Non classé | No Comments

Quand?

Certaines mairies déterminent une ou plusieurs périodes durant laquelle déposer une demande de subvention. Si aucune date n’est précisée, déposez votre dossier de préférence en automne, avant que les comptes de la commune ne soient votés. Si la somme demandée est minime comparée aux finances de la commune, la demande peut se faire en cours d’année.

Quel formulaire ?

Le dossier unique de demande de subvention Cerfa n° 12156*05 est obligatoire pour adresser une demande à un service de l’État. Ce dossier unique peut être rempli directement en ligne sur le site www.servicepublic.fr. Il comporte 7 parties à remplir dont notamment une présentation de l’association ; le budget prévisionnel ; une description du projet et les attestations sur l’honneur. Les collectivités sont invitées à utiliser ce formulaire mais proposent parfois leur propre dossier. Sans procédure spécifique, constituez un dossier de demande de financement le plus complet possible et comportant :

une lettre de présentation de l’association mentionnant notamment la liste des membres responsables ;
une lettre de motivation relative au projet ;
une description de l’action avec si possible des indicateurs d’évaluation relatifs à la faisabilité et la pertinence du projet ;
le budget prévisionnel ;
le compte-rendu de la dernière assemblée générale et comptes de l’année précédente ;
la somme demandée.

Intérêt public local

Une subvention, de la part d’une commune ou d’un EPCI, ne peut être octroyée que pour des projets d’intérêt public local. La clause générale de compétences permet cependant aux communes des interventions dans tous les domaines. L’assemblée délibérante de la collectivité est seule juge de l’intérêt local et il n’y a aucune obligation légale à verser des subventions aux associations locales. Le pouvoir discrétionnaire de la mairie comporte cependant une limite : le principe d’égalité de traitement. Deux associations analogues ne peuvent être considérées de façon différente !
La mairie ne peut par exemple refuser d’attribuer une subvention à une association si elle l’accorde à une autre sans le justifier par une différence de situation ou pour les nécessités d’intérêt général (cf. CE 8 avril 1998, req n° 165284).
Accord ou refus

Notez que rien n’oblige formellement la mairie à répondre sous quelque forme que ce soit.

Si la réponse est positive, et au-delà du seuil de 23 000 euros, une convention est obligatoire. En dessous, une convention peut être utile dans la mesure où elle précisera les termes de l’octroi de la subvention (versement, temporalité, montant…).

Une subvention doit être utilisée en conformité avec les objectifs prévus, c’est pourquoi un bilan est demandé après l’action. Si les buts n’ont pas été atteints, la collectivité est en droit de ne pas verser la subvention, ou de se faire rembourser tout ou partie des sommes avancées.

Si la réponse est négative, l’association peut contester le refus en saisissant le juge administratif d’un recours pour excès de pouvoir dans les deux mois de sa notification. L’association peut invoquer l’incompétence, le vice de forme ou de procédure dans le cas où la demande n’a pas été soumise au vote de l’assemblée délibérante par exemple.

Les collectivités et la monnaie locale Gwada MLCE

By | Informations | No Comments

Quels rôles pour les collectivités ?

Soutenir financièrement la phase d’amorçage :
Nous l’avons vu dans les modules précédents, le budget de lancement d’un projet de MLC peut rapidement grimper surtout s’il comprend le financement d’une solution numérique, essentielle pour un changement d’échelle. Pour donner toutes ses chances au projet, l’association devra lever des fonds pour recruter des salariés et financer les outils. Si les associations doivent construire leur projet autour d’un modèle économique pérenne, elles auront besoin du soutien des collectivités pour financer une partie de la phase d’amorçage (au moins sur les trois premières années).

Accepter le paiement des services publiques en MLCE : Plus l’offre des prestataires acceptant la MLC comme moyen de paiement sera complète et diversifiée, plus les citoyens seront motivés pour l’utiliser, intégrer le paiement des services publics est donc un véritable atout ! A la Roche-sur-Yon on peut d’ores et déjà payer de nombreux services publics en Vendeo (à retrouver sur ce lien) ; à Boulogne sur mer on peut payer les transports, les crèches et les bibliothèques en Bou’Sol ; la ville de Chambéry accepte le paiement en Elef pour l’entrée des musées, cités des arts et médiathèque ; à Ustaritz on paye la piscine municipale en Eusko … (A noter que le malus à la reconversion ne peut pas s’appliquer aux collectivités).

Effectuer des règlements en MLCE : Si les collectivités peuvent encaisser des règlements en MLC, le décaissement est beaucoup plus discuté. Depuis début janvier 2018, la sous-préfecture de Bayonne et la préfecture du département veulent empêcher la mairie de Bayonne de payer en euskos. La mairie de Bayonne a voté cet été, à l’unanimité, une délibération prévoyant d’accepter les euskos pour le paiement des services publics mais aussi de faire des règlements en euskos, le texte indiquant « le versement d’indemnités aux élus et de subventions aux associations ainsi que le règlement de factures ». La sous-prefecture a demandé au maire de revenir sur cette décision, ce qu’il a refusé estimant que la loi Hamon du 31 juillet 2014 reconnaît officiellement les MLC. Une procédure en justice a alors été initiée et a fait l’objet d’un premier non-lieu suite à quoi le préfet des Pyrénées-Atlantiques a annoncé qu’il saisirait de nouveau la justice administrative. Ce bras de fer juridique devrait permettre de clarifier le cadre légal, c’est le moment pour les collectivités convaincues qui soutiennent le développement des MLC de le faire savoir et de demander à l’État de clarifier la situation en reconnaissant explicitement la possibilité pour les collectivités d’effectuer des paiements en MLC.

Promouvoir le dispositif : Les collectivités ont de nombreux outils et canaux de communication dans lesquels elles peuvent relayer la promotion des dispositifs MLCE.

Les collectivités doivent se placer dans une posture de facilitateurs/incubateurs/accélérateur, mais en aucun cas être des donneurs d’ordres. Il ne s’agit surtout pas de transformer ces initiatives citoyennes en projets top-down. Comme le rappelle souvent le Mouvement Sol, le caractère transformateur des MLC est essentiel, il s’agit de reconsidérer la richesse, de définir ce qui est important pour nous sur le territoire et surtout de le faire ensemble, collectivement, pour une réappropriation de la monnaie par les citoyens.

Avec Andrea, nous sommes convaincues que le changement d’échelle des MLC passera par une association collectivités/citoyens réussie.

Formulaire d’adhésion Gwada MLCE

By | Gwada MLCE | No Comments

Madame, Monsieur,

Face au contexte économique et social actuel, du à la dérèglementation des marchés financiers et de la prédation toujours plus grande du capitalisme sur notre économie locale, nous avons l'obligation de nous mobiliser et de nous rassembler. Pour défendre des valeurs d'une économie remettant au cœur du système l'homme et la nature, nous avons décidé de porter Gwada MLCE la monnaie locale de Guadeloupe. C'est pour nous très important aujourd'hui de se donner les moyens de se réapproprier notre économie.

Chaque habitant de Guadeloupe est concerné et doit s'impliquer dans une démarche de consommation responsable, respectueuse et locale. Il ne tient qu'a nous de changer le monde !

Nous comptons sur vous et sur votre soutien moral et financier pour nous aider à porter toujours plus loin ces valeurs.

Si vous préférez télécharger le bulletin d'adhésion , vous pouvez nous le renvoyez par courrier.

Choix de votre cotisation annuelle :
Soutien 10 eurosDonateur 20 eurosBienfaiteur 40 eurosMécène 100 euros

Seriez-vous intéressé pour devenir prestataire au sein du réseau Gwada MLCE ?
OuiNon

Seriez-vous intéressé pour assister à des projections de films/débat/rencontres ?
OuiNon

Seriez-vous intéressé pour être bénévole au sein de l'association Gwada MLCE ?
OuiNon

Législation RGPD :
J’accepte le traitement de mes données par Gwada MLCE :
OUINON

J’accepte de recevoir des emails de Gwada MLCE :
OUINON

Vos données ne seront pas partagées avec des autres partis et ne seront pas utilisées à des fins commerciales.

Votre adhésion sera effective après réception du règlement.
Nous vous enverrons votre carte de membre à l'adresse indiquée dans le formulaire.

Envoyer le règlement à cette adresse :
GWADA MLCE - 322, Impasse Delair 97180 SAINTE-ANNE